|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Coups de coeur
  Sujet : Le rock et la french TV
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Don Everly



Inscrit le: 03 Déc 2005
Messages: 3098
Localisation: Kentucky

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 12:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

fifi a écrit:
Don Everly a écrit:
Un débat sur la qualité des Pink Floyd ??? Y a pas de débat ! Un débat sur la discographie de Lennon après Imagine, là oui il y a débat ! Laughing


oui...des hauts et débat...comme tous! Même Elvis!



Surtout Elvis, lui sa carrière c'est les montagnes russes !
_________________
"Hey bird dog get away from my chick
Hey bird dog better get away quick
Bird dog you better find
A chicky little of your own ! "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 12:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mais je connais les Floyds, c'est pour ça que je me permets d'en parler et de dire que oui, j'aime, mais je trouve que la place que l'on donne à ce groupe dans l'histoire de la pop est surestimée, surévaluée ...
Après c'est personnel, les fans des Floyds, je les ai toujours trouvé antipathiques, hautains, et méprisants quand on leur parle des Stones ou des Beatles par exemple...
C'est bien que ce groupe ait existé ...Ils ont fait des trucs importants, des morceaux magnifiques, je l'ai déjà dit..Mais combien d'albums casse couilles???
Qui a encore le courage d'écouter More ou Oumagouma???
Et qui a encore la patience d'écouter Dark Side of The Moon sans avoir envie de se jeter par la fenêtre?
C'est une musique de dépressif pour dépressifs chroniques , une musique asexuée sans sueurs , dépourvue de sensualité...C'est beau, parfois, c'est remarquablement bien joué, bien écrit, mais ça me fait chier....voila.. Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
fifi



Inscrit le: 04 Fév 2006
Messages: 1272
Localisation: quelque part là-dessus

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 12:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

johngouze a écrit:
mais ça me fait chier....voila.. Laughing


Rock laxatif alors! Very Happy tu me diras...dark side of the moon Laughing ...ce n'est pas qu'une image alors?
_________________
ouh ouh ouuuuuh And If I Say I Really Loved You
............ For You Were In My Song.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Don Everly



Inscrit le: 03 Déc 2005
Messages: 3098
Localisation: Kentucky

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 12:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

fifi a écrit:
johngouze a écrit:
mais ça me fait chier....voila.. Laughing

Rock laxatif alors! Very Happy

Vous avez des goûts de chiottes, nuance ! Laughing
_________________
"Hey bird dog get away from my chick
Hey bird dog better get away quick
Bird dog you better find
A chicky little of your own ! "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 12:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing Laughing
Oui si je suis constipé, je resortirais mon vieux Dark Side...en ces temps d'épidémie de Gastros, évitez les floyds...un conseil... Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Don Everly



Inscrit le: 03 Déc 2005
Messages: 3098
Localisation: Kentucky

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 12:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Irrécupérables ! Rolling Eyes Laughing
_________________
"Hey bird dog get away from my chick
Hey bird dog better get away quick
Bird dog you better find
A chicky little of your own ! "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fifi



Inscrit le: 04 Fév 2006
Messages: 1272
Localisation: quelque part là-dessus

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 1:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

johngouze a écrit:
Laughing Laughing
Oui si je suis constipé, je resortirais mon vieux Dark Side...en ces temps d'épidémie de Gastros, évitez les floyds...un conseil... Laughing


...et avec le Blue Oyster Cult...c'est carrément la débâcle!
_________________
ouh ouh ouuuuuh And If I Say I Really Loved You
............ For You Were In My Song.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22822
Localisation: Paname

MessagePosté le: Jeu Jan 27, 2011 2:27 am    Sujet du message: Re: Dazed And Confused Répondre en citant

Filou a écrit:
Bon, on n'est plus en 67 mais maintenant en 68 (hé oui, ça file).

Et ce n'est plus Drucker qui présente mais... heu, je ne sais pas.
Et puis, ce n'est pas Led Zep non-plus.

Par contre, Jimmy est bien là.
C'est déjà pas mal, non ?



L'émission s'intitule BOUTON ROUGE. Ca, c'est sûr déjà.
Pour le reste...

Tiens, ça me dit quelque-chose, ce truc-là.



Oui, c'était bien Emu Et Troublé Laughing

Etonnante early-version du morceau avant de partir en montgolfière vers d'autres sphères. Sympa ce qu'il se passait à la TV française en 1968, non ?

Filou a écrit:
De la même émission.

Décidément... Et, ce coup-ci, c'est en couleur.

Probablement plus tard.
Mais toujours en 1968, a priori.
Et toujours le même présentateur.
Ici, on a même droit au générique de l'émission, sympa.
Et on peut voir qu'elle est présentée par un certain Pierre Lattès.

Fascinantes, ces images en direct d'un plateau de TV française.
En commençant tout d'abord par le Seigneur De l'Astronomie Cool



Et puis enchainons sur Réglez Les Contrôles Pour Le Coeur Du Soleil...

Tous ces titres extraits de A Saucerful of Secrets fraîchement sorti des studios d'Abbey Road.


Tiens, j'ai trouve des billes sur cette émission de ...l'âge de pierre Cool

Mais avant cela, un peu avant
Ou alors à peine ..."10 ans après"



Le premier magazine rock à la télé
Bouton Rouge débute le 16 avril 1967 sur la 2ème chaîne. Produite par André Harris et Alain de Sédouy[1] et réalisée par Jean-Paul Thomas, elle est présentée par Pierre Lattès. Celui-ci débute au Pop Club de José Artur en 1966, collabore à Jazz Hot et à Rock & Folk. Il signe la rubrique "Méchamment rock" dans L'Hebdo Hara Kiri, puis Charlie Hebdo en changeant de pseudonyme chaque semaine pour éviter les pressions des maisons de disques. En avril 1969, il quitte le Pop Club très brutalement, lorsque Lucien Morisse lui propose une émission musicale sur Europe 1, Periphérik, qu'il présente avec Sam Bernett. Mais l'expérience, destinée à remplacer Salut les copains, tourne court, Lattès refusant catégoriquement de diffuser Mireille Mathieu ! Il revient travailler au Pop Club et produit aussi sur France Inter (1970), Mon fils avait raison, un invité célèbre et son fils débattent de sujets de société et confrontent leurs goûts musicaux. Il entre ensuite à France Culture (Boogie 1973-74) et France Musique pour y mettre en place plusieurs émissions musicales.
Pierre Lattès se souvient des débuts : "Parallèlement à ma chronique dans le Pop Club, je m'occupe de Bouton Rouge, la première émission de rock à la télé. Nous n'avons aucun budget, et nous sommes obligés de nous débrouiller par des connaissances pour avoir des groupes comme les Moody Blues, le Pink Floyd ou Cream rien que pour nous. Les formations profitent quelquefois d'un petit dédommagement, 200 livres sterling pour Cream, mais en général on ne les paye pas."[2]

D'abord insérée dans 16 millions de jeunes [3] (le premier titre étant A plein tube ), l'émission est destinée aux 16-20 ans. Composée d'une série de reportages et de séquences musicales pré-enregistrées, la formule évoluera vers une partie plateau. Les auteurs souhaitent que Bouton Rouge devienne le "rendez-vous des copains". D'abord en noir et blanc, elle passe en couleurs. L'habillage de l'émission n'hésite pas à recourir aux effets techniques à la mode, notamment pour le générique : "L'ocre des guitares électriques qui flamboie, les effets de trucages psychédéliques qui poudroient dans la séquence américaine de Jefferson Airplane, c'est beau.(...)Ça vous balance en pleine musique "Pop"[4]. Délaissant les idoles du yéyé, elle fait la part belle aux meilleures formations étrangères du moment (Steve Miller Band, Yardbirds) qui se produisent en extérieur comme cette séquence fameuse du groupe Captain Beefheart filmé sur la plage de Cannes durant le MIDEM[5] ou en direct dans la pièce 6547 qui sert de studio d'enregistrement. Pierre Lattès y trône face à un pupitre duquel il présente les musiciens et distille les dernières informations sur le rock et surtout traite du courrier reçu (pas moins de 150 à 200 lettres par semaine). "Il est étonnant de s'apercevoir que Bouton Rouge est une émission regardée par les classes populaires. Les lettres que nous recevons viennent d'ouvriers, d'employés, de jeunes de toutes classes. Ils fraternisent dans la "pop music" comme y fraternisent les races(...)."[6] Avant tout journalistes, les auteurs souhaitent surtout décrire à travers la musique l'évolution de la jeunesse des années soixante. En témoignent ces extraits du courrier des téléspectateurs : "je vous félicite d'avoir réveillé, énervé, bousculé l'ORTF(...) Bouton Rouge est la seule émission où les jeunes retrouvent leurs problèmes et leurs goûts dans chacune de vos séquences(...)" ou encore, cette lettre d'un agent de la force publique de Lille qui affirme : "Grâce à vous, je suis devenu rock!".

Bouton Rouge disparaît dans la tourmente de Mai 68.
Pierre Lattès animera Rock en Stock de janvier 1972 à février 1974 sur la 1ère chaîne. Réalisée par Gilles Daude[9] en noir et blanc, elle privilégiera le plan-séquence et le son direct, se situant d'emblée aux antipodes des émissions de variétés habituelles, dans la suite logique de Bouton Rouge, mêlant séquences musicales (Dick Rivers, MC5) et interviews.


http://wwwcinemusiques.blogspot.com/2007/07/le-premier-magazine-rock-la-tl-bouton.html





On peut reconnaître, pour les plus anciens, Patrice Blanc-Francard et Freddy Hausser qui ont été des emblèmes de cette télé rock des 70's. Tout ça bien avant que le petit Antoine de Caunes débarque dans le PAF.

Et plus si affinités : http://hardprog.pagesperso-orange.fr/accueil_encyclopedie_france_426.htm

Filou


Dernière édition par Filou le Jeu Jan 27, 2011 2:55 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Don Everly



Inscrit le: 03 Déc 2005
Messages: 3098
Localisation: Kentucky

MessagePosté le: Jeu Jan 27, 2011 2:55 am    Sujet du message: Re: Dazed And Confused Répondre en citant

Filou a écrit:

Filou

La version des voisins d'HLM (véridique) d'Elvis :


_________________
"Hey bird dog get away from my chick
Hey bird dog better get away quick
Bird dog you better find
A chicky little of your own ! "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22822
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Jan 29, 2011 1:13 am    Sujet du message: Re: Dazed And Confused Répondre en citant

Filou a écrit:
En avril 1969, il quitte le Pop Club très brutalement, lorsque Lucien Morisse lui propose une émission musicale sur Europe 1, Periphérik, qu'il présente avec Sam Bernett.

Sam Bernett. Sam Bernett. Sam Bernett...

Tiens, ça ne vous dit pas quelque-chose ?


(clic-clic)


C'est vrai que le gus a longtemps été sur les ondes des Europe 1 et RTL.
Je me souviens de certaines émissions des années 70 mais il a commencé bien avant, à animer des émissions musicales à la fin des 60 sur RTL, ou Radio Luxembourg, comme on disait à l'époque.
Faut dire qu'il en connait un rayon sur la zic anglo-saxonne.

Ici, pour son émission Super Club sur RTL vers 1973/75.



Un extrait d'émission où il est invité chez Georges Lang - ou quand deux vieux loups de mer des ondes se rencontrent : http://www.rtl.fr/emission/les-nocturnes/ecouter/les-nocturnes-de-sam-bernett-du-02-juin-2010-5941909915#play

Il raconte notamment qu'il a vu les Beatles au Shea Stadium lorsqu'il a commencé à bosser à New-York en 1965 avec l'animateur-radio Murray The K (auto-proclamé le 5ème beatle).



Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22822
Localisation: Paname

MessagePosté le: Dim Jan 30, 2011 12:34 pm    Sujet du message: Re: Le rock et la french TV : Jimi chez Drucker etc... Répondre en citant

Uncle John a écrit:
Rare 1967-5-11 at 'music hall' french tv show hosted by michel drucker

ca c du lourd...

Sacré michel drucker...fallait avoir du courage tout de meme en 1967...et en plus il y a des fans ds la salle...rare

Je me suis permis de changer le titre du topic, hein ?

Comme ça, on peut élargir le sujet de discussion à toutes ces apparitions improbables sur le petit écran à une époque où le rock était encore une musique de drogués... Cool

Mine de rien, toute cette musique était bien plus présente qu'on pourrait penser dans les 60's/70's. Probablement même bien plus que de nos jours finalement, non ?

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joni Dalimood



Inscrit le: 17 Mai 2003
Messages: 2551

MessagePosté le: Dim Jan 30, 2011 3:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

t'as bien fait
t'as tout compris du sujet ...
quand l'improbable se realise .
tonton joni is good but only sometimes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22822
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Mar 18, 2011 12:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bon ben si j'ai l'autorisation du tonton...

Comment va ton "transit" au fait ?

Live on french TV donc. On reste en 69.
Bonne pêche, non ?



Par contre, je ne sais pas de quelle émission c'est tiré.
Une idée ?

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22822
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Mar 30, 2011 8:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Voila un extrait d'une émission de 1968 pour le 31 décembre.

L'émission s'appelait Surprise Partie.
Avec, ici, les Booker T. & The MG's qui interprètent Booker Loo.

Hum, ça devient chaud didon...



Thanx to JPP Wink

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22822
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Jan 21, 2012 2:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui est amusant dans ce genre d'émissions d'époque, c'est qu'on voit les groupes jouer vraiment en live, et tout ça au milieu d'un public très très présent. Tellement présent qu'ils se retrouvent parfois très proche des musiciens.

En gros, ils sont un peu sur scène en quelque sorte.

On a donc un artiste qui joue dans sa plus simple expression, sans filet, et le tout avec tous ces gens qui dansent autour et se baladent un peu où ils veulent, parfois même chantant tout à côté des musiciens (souvenez-vous de Hey Jude au David Frost Show) comme s'ils étaient dans leur salon...

On retrouve ce même genre de mise en scène dans cet extrait d'émission.
Ce n'est pas un programme français mais c'est tout comme.

On est en 1971. La couleur, pourpre profond.




Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 4 sur 5


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com