|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Coups de coeur
  Sujet : De drôles d'Animals...
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 12:31 am    Sujet du message: De drôles d'Animals... Répondre en citant

Voila un groupe dont on ne parle pratiquement pas ici et je m'empresse de réparer cette erreur gravissime de ce pas.

Les Animals, c'est bien-sûr, avant tout une voix. Celle d'Eric Burdon. Mais c'est surtout un groupe qui a fait son chemin dans les 60's aux côtés des Beatles et des Stones et qui incarnait avec eux la fameuse British Invasion.



Musicalement, c'est nettement plus proche des Stones dans leur sonorité et dans les influences blues évidentes. A part quelques légers écarts, ils sont restés fidèles à ces origines qu'Eric Burdon continue à renvendiquer dans sa période post-animals jusqu'à aujourd'hui.
Et il a bien raison.

On parle beaucoup des Stones pour l'esprit Rock et Blues mais, pour moi, ils ont mieux capté l'esprit Blues que les Stones et ça s'entend dans chacun de leurs titres. Les Stones ont réussi à gérer une carrière exemplaire alors que les Animals sont rapidement tombés dans l'oubli. Ou presque.
Et c'est bien dommage.


Le week-end dernier, l'émission Saga de Georges Lang lui était consacrée accompagnée d'une interview d'Eric Burdon passionnante.

La Saga d'Eric Burdon & The Animals
Dans le sillage des Beatles et des Rolling Stones, les Animals ont participé à la "British Invasion", lorsque l'Angleterre musicale partait à la conquête du monde. Personne n'a oublié leurs tubes : "Don't let me be misunderstood", "I'm crying", "We've gotta get out of this place" et bien sûr "House of the rising sun".
Plus de quatre décennies plus tard, le chanteur Eric Burdon a gardé la même voix puissante et inspirée, à peine assagie par les années. A la veille de donner un concert exceptionnel à Londres avec le groupe War (avec qui il avait enregistré trois albums au début des années 70), Eric Burdon s'est abondamment confié au micro de Saga, sans détour et en toute franchise.



Depuis leurs débuts en 1962 et tout au long de leur parcours, les Animals ont bâti leur répertoire sur une musique qui associe étroitement le rock, la soul et le blues noir américain. Avec ou sans les Animals, Eric Burdon a poursuivi sur plus de quatre décennies une carrière très riche et très variée, mais il a gardé la même énergie instinctive et la même voix puissante et inspirée, à peine assagie par les années.
Dans l'histoire du rock, il restera à jamais la voix des Animals, un des groupes majeurs de la "British Invasion", lorsque l'Angleterre musicale partait à la conquête du monde, dans le sillage des Beatles et des Rolling Stones.

La suite... http://www.rtl.fr/musiques/article.asp?dicid=637533


Et puis, c'est ni plus ni moins avec Jimi qu'il a fait une jam sur la scène du Ronnie Scott's Club avec son nouveau groupe War en septembre 70. Et c'est meme la dernière fois que Jimi se retrouvait sur scène.
Deux jours plus tard, Jimi était retrouvé mort.



Eric Burdon était sur la scène du New Morning, il y a à peine deux semaines.
Ceux qui ont eu la chance d'y assister ont du vivre ce moment d'exception à sa juste mesure.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JB



Inscrit le: 29 Avr 2006
Messages: 631

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 1:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Comme chacun sait, c'est le bassiste des Animals qui fut le Brian Epstein de JH.
Jimi Hendrix, pas Johnny Hallyday.
Quoique,en automne 66...(on s'égare).
La photo avec Burdon, Winwood & co ne date pas de 70 non plus.

Les Animals étaient, pour de vrai, l'une des forces vives du british beat '64.
Une bonne compile de l'orchestre (il en existe 10'000) est recommandée à vif.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 1:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

JB a écrit:
Comme chacun sait, c'est le bassiste des Animals qui fut le Brian Epstein de JH.
Jimi Hendrix, pas Johnny Hallyday.

Oui, on peut dire que Chas Chandler a eu "le nez fin" en prenant en main le jeune Jimi et le faire connaître au-delà de l'Atlantique.

Selon Burdon, c'est même l'argent des Animals qui aurait servi à Chandler pour mener à bien cette opération et faire d'Hendrix ce qu'il est devenu Cool

Extrait de Saga :
Alan Price avait disparu avec la part du lion, tout l'argent. Et notre management nous avait dit : 'Travaillez encore trois mois, et vous pourrez passer à la banque aux Bahamas. Ensuite, vous pourrez faire du cinéma, prendre votre retraite ou ce que vous voulez.' Je suis donc allé aux Bahamas et je me suis mis à la recherche de la banque. Elle avait disparu ! Il n'y avait plus de banque !
Je pense que cet argent a servi à lancer la carrière de Jimi Hendrix. Crois-moi ou non, mais notre argent avait été usurpé pour faire décoller la carrière de Jimi Hendrix. Quand je m'en suis aperçu, j'ai essayé de mettre Jimi en garde. Je lui ai dit que, s'il n'était pas prudent, ce qui nous était arrivé pouvait très bien lui arriver à lui aussi.
Et aussitôt, on a fait courir ce bruit : 'Ne laissez pas Eric Burdon approcher de Jimi Hendrix. Il a une mauvaise influence.'"


Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maxime



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 6712

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 9:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

... que je vais voir le 21 avril au Royal Albert Hall (oui MOnsieur !) avec la toute première (et dernière ?) réunion des bien plus pertinents WAR !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 9:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

VRAI ???? Razz

Super, mon coco.
Ca devrait le faire grave.

Tu raconteras ?


D'ailleurs, Georges (pas lui, l'autre) l'annonçait aussi dans sa Saga :

Eric Burdon a publié deux autobiographies : "I used to be an animal, but I'm all right now" en 1986, et "Don't let me be misunderstood. A memoir", en 2001. A plusieurs reprises, il a réactivé les Animals avec différents musiciens. La dernière fois, c'était en 2005, à l'occasion d'une tournée qui avait donné l'album "ATHENS TRAFFIC LIVE". Quant à son dernier album solo, "SOUL OF A MAN", il est paru en janvier 2006.
Au début des années 70, Eric Burdon avait enregistré trois albums avec le groupe américain War. Pour la première fois depuis trente-sept ans, il s'apprête à retrouver ce groupe pour un concert exceptionnel qui aura lieu au Royal Albert Hall à Londres, le 21 avril prochain.
Cet événement coïncide avec la reparution de l'intégralité de la discographie de War.


Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bungalow bill



Inscrit le: 19 Mar 2006
Messages: 1772
Localisation: Pas si loin

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 11:58 am    Sujet du message: Répondre en citant



Une de mes chansons préférées..
Groupe Mythique..Chanteur Génial...Une des plus grande légende du Rock...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bungalow bill



Inscrit le: 19 Mar 2006
Messages: 1772
Localisation: Pas si loin

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 12:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
On parle beaucoup des Stones pour l'esprit Rock et Blues mais, pour moi, ils ont mieux capté l'esprit Blues que les Stones et ça s'entend dans chacun de leurs titres. Les Stones ont réussi à gérer une carrière exemplaire alors que les Animals sont rapidement tombés dans l'oubli. Ou presque.
Et c'est bien dommage.


J'avoue ne pas trop bien comprendre ce type de propos...
En effet, The Animals, grand groupe, son énorme directement venu des Bas fonds Londoniens ..the cockney sound comme les Kinks des débuts...
Mais les opposer à la soit disant gestion de carrière des Stones, c'est ridicule...
Les Stones comme les Beatles possédaient une paire d'auteurs compositeurs exceptionnelle ..Alors que la plupart des groupes de cette époque avaient un peu de mal à se renouveler tout en s'adaptant au courant musicaux qui débarquaient à une vitesse incroyable...
The Kinks et les frères Davies ont produits des albums fantastiques jusqu'en 71 qui n'avaient rien à envier à ceux des Beatles et des Stones et ensuite se sont ch... dessus...C'est comme ça !!!
Je connais bien moins The Animals, mais je suppose que le déclin est apparu encore plus rapidement , mais ça ne remet pas en cause, ce qu'ils ont fait au début et la puissance intemporelle de leurs chansons , reprises ou compos d'ailleurs...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lady_leb



Inscrit le: 17 Fév 2003
Messages: 1256
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 12:50 pm    Sujet du message: Re: De drôles d'Animals... Répondre en citant

Filou a écrit:
Eric Burdon était sur la scène du New Morning, il y a à peine deux semaines.
Ceux qui ont eu la chance d'y assister ont du vivre ce moment d'exception à sa juste mesure.

Filou


En fait Eric Burdon a quité les Animals, c'était Peter Barton aux chants! Les Animals n'existent plus, ils ont laissé place aux "Animals & Friends" qui est composé de John Steel, batteur au côté d’Eric Burdon avant même la naissance des Animals, Mick Gallagher (qui devint leur clavier en 1965) et John Williamson (ex Titanic, guitariste).



Le concert était sympa, parfois les accords étaient un peu simplifiés et les coeurs un peu justes. Un peu court (1h20), mais étant donné que la première partie (Under quelque chose j'ai oublié) était magnifique... Albert Lee va y passer la semaine prochaine d'ailleurs!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
geeloo



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 2671

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 1:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Salut,

...C'est drôle j'ai toujours cru (su) que Chas Chandler n'avait pas de thunes et qu'il avait été obligé de mettre ses guitares au clou pour financer le Jimi Hendrix Experience naissant... légende? alors c'était un escroc? bon on s'en fout ce qui compte c'est, comme toujours, la zique et c'est sûr qu'en quelques petites années les Animals ont produit des merveilles!

Concernant la 1ére période (1964-1965), la compilation EMI "the Complete Animals" (2 CDs) est à conseiller (même si il manque les sessions faites avec Mickie Most, donc pas exactement "complete") puis à partir de 1966 le groupe prend le nom de Eric Burdon & the Animals et sort des choses essentielles comme ces singles terribles "See See Rider", la reprise de Donovan "Hey Gyp" ou "Don't Bring Me Down" (réunis dans l'excellente compilation The best of Eric Burdon & the Animals 1966-1968)... Puis arrive 1967 et Burdon, comme pratiquement tous les groupes en vue de l'époque, se psychédélise, craque sur Hendrix et les "New" Animals sortent la chanson générique du festival du même nom: "Monterey" et dans la foulée l'album Winds of Change, petit chef-d'oeuvre de pop psyché un peu tombé dans l'oubli qui contient le splendide "San Franciscan Nights" (N°1 des charts), une version improbable du Paint it Black des Stones avec violon électrique (!) et ce "Yes I'm Experienced", réponse directe à l'album de Jimi Hendrix Experience "Are You Experienced" qui révolutionne les platines en cet an de grâce 1967...

Après cela le groupe se fourvoie dans des albums psychédéliques aux titres qui n'en finissent pas (reprise de "River Deep Mountain High" pas pourrie quand même), incluant Andy Summers à la guitare en son sein (10 ans avant the Police, donc) et Burdon, depuis toujours fan de musiques noires bosse avec le groupe War (qui connaitra un succès colossal aux US dans les années 70) Ils donneront un concert mémorable de près de 3 heures (j'en fus) à l'Olympia de Paris (1970) où, chantant le single à succès "Spill The Wine", Eric Burdon asperge les premiers rangs de vin blanc... Autres temps... Eric Burdon & War enregistrent 2 albums (et non 3 comme écrit plus haut) "Eric Burdon declares "War" en 70 et le double "The Black Man's Burden" (autre reprise déjantée de Paint It Black latino soul) en 71 (bon OK ça fait 3 si on veut Wink) Le grand Eric Burdon laisse alors les War à leur carrière prolifique et ne reviendra plus jamais au sommet; dommage, oui...

Cheers

geeloo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 1:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

geeloo a écrit:
...C'est drôle j'ai toujours cru (su) que Chas Chandler n'avait pas de thunes et qu'il avait été obligé de mettre ses guitares au clou pour financer le Jimi Hendrix Experience naissant... légende? alors c'était un escroc?

J'en n'avais jamais entendu parlé non-plus de cette histoire mais je serais curieux d'en savoir le fin mot.
Ou alors, c'est un délire d'Eric Burdon mais c'est pas clair.

Entouka, ce qui est sûr c'est que Chandler s'est fait viré parce qu'il était meilleur manager que bassiste. Et ça, ce n'est pas Hendrix qui va le contredire Cool

Yazid en sait peut-être plus sur tout ça, ça se trouve ?

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 1:56 pm    Sujet du message: Re: De drôles d'Animals... Répondre en citant

lady_leb a écrit:
Le concert était sympa, parfois les accords étaient un peu simplifiés et les coeurs un peu justes. Un peu court (1h20), mais étant donné que la première partie (Under quelque chose j'ai oublié) était magnifique... Albert Lee va y passer la semaine prochaine d'ailleurs!

Ah tu y étais ?
Cool !

J'ai bien failli. Mais je rentrais à peine de vacances... Sad

Un peu décevant alors ?
Dommage qu'il fasse aussi court, c'est étonnant, oui.
Surtout pour un vieux briscard comme lui.

Y avait du monde ? de l'ambiance ?

Pour Albert Lee, ça doit sûrement valoir le coup aussi.
Y a pas mal de bluesmen qui passent au New Morning, j'imagine que tu dois te régaler ?

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 2:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bungalow bill a écrit:
En effet, The Animals, grand groupe, son énorme directement venu des Bas fonds Londoniens ..the cockney sound comme les Kinks des débuts...
Mais les opposer à la soit disant gestion de carrière des Stones, c'est ridicule...

Non, je disais que les Stones ont mieux géré leur carrière dans le sens où ils ont su évolué dans leur écriture, dans leur son... et tout ça se retrouve dans leurs albums. Tout comme l'ont fait les Beatles d'ailleurs dans un autre regsitre.
La comparaison que je fais est surtout dans le style et leur manière d'interpréter qui se rapprochent énormément des Stones. Le charisme et cette voix de Burdon y est pour beaucoup.
Peut-être qu'il lui a manqué justement ce que les Stones avaient pour faire une vraie carrière alors qu'il avait déja presque tout qu'il lui fallait pour.

C'est sûrement au niveau composition que la différence se fait. En face d'un Jagger/Richard ou un Lennon/McCartney, difficile de rivaliser. Et sur ce point, je te rejoins absolument.

N'empêche que c'est dommage que ça n'ait pas pu aller plus loin.
Bien accompagné, il aurait pu devenir vraiment très très grand.
Il lui a manqué peut-être un cowriter à la hauteur.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 2:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

geeloo a écrit:
Concernant la 1ére période (1964-1965), la compilation EMI "the Complete Animals" (2 CDs) est à conseiller (même si il manque les sessions faites avec Mickie Most, donc pas exactement "complete") puis à partir de 1966 le groupe prend le nom de Eric Burdon & the Animals et sort des choses essentielles comme ces singles terribles "See See Rider", la reprise de Donovan "Hey Gyp" ou "Don't Bring Me Down" (réunis dans l'excellente compilation The best of Eric Burdon & the Animals 1966-1968)...

Justement, je me demandais quelle était la meilleure façon de mieux connaître ce groupe. Un album phare ? Une compile spécialement bien foutue pour avoir une bonne vision de leur répertoire...

Eux citent :

DISCOGRAPHIE
- "THE ANIMALS" (album – 1964)
- "ANIMAL TRACKS" (album – 1965)
- "ANIMALISMS" (album – 1966)
- "BEFORE WE WERE SO RUDELY INTERRUPTED" (album – 1977)
- "ARK" (album – 1983)
- "RIP IT TO SHREDS – GREATEST HITS LIVE" (live album – 1984)
- "THE ANIMALS – THE SINGLES PLUS" (compilation – 1987)
- "THE ANIMALS – THE EP COLLECTION" (compilation – 1989)
- "THE BEST OF THE ANIMALS" (compilation – 2000)

- "LAST LIVE SHOW" (live album – 2008)


Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lady_leb



Inscrit le: 17 Fév 2003
Messages: 1256
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 4:58 pm    Sujet du message: Re: De drôles d'Animals... Répondre en citant

Filou a écrit:
J'ai bien failli. Mais je rentrais à peine de vacances... Sad

Un peu décevant alors ?
Dommage qu'il fasse aussi court, c'est étonnant, oui.
Surtout pour un vieux briscard comme lui.

Y avait du monde ? de l'ambiance ?

Pour Albert Lee, ça doit sûrement valoir le coup aussi.
Y a pas mal de bluesmen qui passent au New Morning, j'imagine que tu dois te régaler ?

Filou


Etre à la hauteur de Burdon il faut le faire. Le chanteur s'est bien défendu, mais ils auraient pu faire un petit effort supplémentaire, donner "un petit plus". La salle était pleine à craquer (étonnant vu la promo), le public assez mélangé (pour une fois), avec comme d'habitude un part plus importante d'hommes.

Albert Lee avait enregistré un Live au New Morning il y a 4 ans si ma mémoire est bonne et je l'avais loupé... Ce sera plus Country j'imagine!
Sinon niveau bluesmen je te conseille la Mécanique Ondulatoire à Paris, j'y ai vu Lazy Lester en décembre, du bon!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lady_leb



Inscrit le: 17 Fév 2003
Messages: 1256
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Avr 02, 2008 5:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour le best of, je te conseille celui là:



The Best of the Animals [EMI] (2002)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 1 sur 5


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com