|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Coups de coeur
  Sujet : Nilsson Spécial : le coin des amis d'Harry
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 53, 54, 55, 56  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Don Everly



Inscrit le: 03 Déc 2005
Messages: 3098
Localisation: Kentucky

MessagePosté le: Jeu Fév 27, 2014 12:01 am    Sujet du message: Re: Nilsson Spécial : le coin des amis d'Harry Répondre en citant

vinylomatic a écrit:
Un grand merci Filou pour m'avoir fait découvrir ce géant. Même si je l'ai découvert avec son Pandemonium Shadow Show avant qu'on en parle, je n'aurai peut être pas été plus loin...


Ah c'est son grand truc au filou, sa croisade ! Laughing

Mais moi aussi, j'appréciais sa version de "Everybody's talking" pour le film "Midnight Cowboy" (Macadam Cowboy en V.F) mais j'avais pas vraiment poussé plus loin, maintenant à cause du filou, je suis fan et j'ai même converti des potes moi aussi, une vraie secte prosélyte, les fans de Harry (un ami qui vous veut du bien...). Wink
_________________
"Hey bird dog get away from my chick
Hey bird dog better get away quick
Bird dog you better find
A chicky little of your own ! "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinylomatic



Inscrit le: 07 Jan 2014
Messages: 12
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu Fév 27, 2014 11:13 am    Sujet du message: Re: Nilsson Spécial : le coin des amis d'Harry Répondre en citant

Don Everly a écrit:

Ah c'est son grand truc au filou, sa croisade ! Laughing


Salut Don Wink

Oui j'ai cru comprendre qu'il lui tenait beaucoup à cœur son Harry Wink

Remarque, c'est une bonne chose qu'il tienne à nous le faire partager! Parce que c'est quand même un artiste qui vaut largement le détour.

Citation:
Mais moi aussi, j'appréciais sa version de "Everybody's talking" pour le film "Midnight Cowboy" (Macadam Cowboy en V.F)


Haa mais oui! C'est donc la que je l'ai entendue la première fois Smile chouettte film d'ailleurs. Et qu'il faudrait que je me repasse tien! J'ai toujours beaucoup apprécié Dustin Hoffman, Le Lauréat, Little Big Man.. Mais je crois que mon préféré reste Marathon Man Wink ( et ça en fait du Man! )


Citation:
mais j'avais pas vraiment poussé plus loin


Moi c'est la même chose, mais depuis que j'en ai parlé avec lui j'ai avalé sept ou huit albums déjà.

Et pi tien! Peut être qu'à mon tour je réussirai à le convertir à un ou deux artistes qui me tiennent à cœur! Ca serait un juste retour des choses Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Don Everly



Inscrit le: 03 Déc 2005
Messages: 3098
Localisation: Kentucky

MessagePosté le: Jeu Fév 27, 2014 1:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Formidable époque du ciné ricain aussi, oui, celle du "Graduate" (le lauréat) avec la musique de Simon et Garfunkel, de Midnight Cowboy (et Harry, donc) et de Little Big man ! Razz




Marathon man c'est un peu plus tard, mais excellent film aussi, oui. (avec un immense Laurence Olivier).
_________________
"Hey bird dog get away from my chick
Hey bird dog better get away quick
Bird dog you better find
A chicky little of your own ! "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinylomatic



Inscrit le: 07 Jan 2014
Messages: 12
Localisation: France

MessagePosté le: Ven Fév 28, 2014 11:22 am    Sujet du message: Nilsson Spécial : le coin des amis d'Harry Répondre en citant

Oui, tout à fait d'accord avec toi Wink l'époque milieu/fin 60 jusqu'à début/milieu 70 c'est vraiment l'âge d'or du cinéma américain! Avec tout ses Parrains, ses westerns Eastwoodien!

Et même les années cinquante ne sont pas en reste avec des réalisateurs comme Hitchock.

Mais mon pur classique du ciné US reste "Le Survivant" ( "The Omega Man" ) avec Charlton Heston. Même le livre "Je suis une légende" est un pur chef d'oeuvre! Pi bon... Par contre je ne parle même pas du remake avec Will Smith sorti il y a quelques années, film totalement minable et absolument vide. ( à si... J'en ai parlé finalement )

Désolé d'avoir fait de l'ombre à Harry pendant quelques instants Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Don Everly



Inscrit le: 03 Déc 2005
Messages: 3098
Localisation: Kentucky

MessagePosté le: Ven Fév 28, 2014 5:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Film de mon enfance, "le survivant" avec Heston que j'ai récupéré en DVD, le machin avec Will Smith, j'ai même pas regardé...la bande annonce ! Laughing Rolling Eyes
_________________
"Hey bird dog get away from my chick
Hey bird dog better get away quick
Bird dog you better find
A chicky little of your own ! "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22787
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Fév 28, 2014 6:05 pm    Sujet du message: Re: Nilsson Spécial : le coin des amis d'Harry Répondre en citant

vinylomatic a écrit:

Désolé d'avoir fait de l'ombre à Harry pendant quelques instants Laughing

Ha ha ha ! Vous profitez que j'ai pratiquement pas de réseau pour vous installer ???

Laughing

Attendez un peu que je rentre, z'allez voir !

Filou - au ski dans les Alpes mais pas avec Macca
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22787
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Mar 03, 2014 3:13 am    Sujet du message: Re: Nilsson Spécial : le coin des amis d'Harry Répondre en citant

Don Everly a écrit:

Mais moi aussi, j'appréciais sa version de "Everybody's talking" pour le film "Midnight Cowboy" (Macadam Cowboy en V.F) mais j'avais pas vraiment poussé plus loin, maintenant à cause du filou, je suis fan et j'ai même converti des potes moi aussi, une vraie secte prosélyte, les fans de Harry (un ami qui vous veut du bien...). Wink

Oui, une vraie secte prosélyte. Bien vu Laughing

Mais c'est ça qui est bon, non ?

Me voila rentré du ski.
On va pouvoir s'y remettre Wink


Et puisque vous êtes tous deux collectionneurs de surcroît, je vous propose de quoi vous en mettre plein les mirettes.

Alors, voila donc comment on a commencé à entendre parler du jeune Harry.
Avec un 45 tours présentant le titre phare de la BO de Macadam Cowboy traduit en français de Midnight Cowboy... avec juste une petite coquille sur le Everybody's Talkin' à qui il manque le petit ' à la fin.



Avec Don't Leave Me en face B.


Côté rital, c'est tutti buoni.

Et toujours Don't Leave Me en face B.



En japonais, ça donne ça.

Et on retrouve, en face B, le Rainmaker de vinylomatic Razz





Et aussi le Rainmaker sur cet autre single avec, en face A, ce titre à rallonge qu'est I Guess The Lord Must Be In New York City.

Un titre que Nilsson avait écrit pour le film Midnight Cowboy mais qui a été écarté. Pourtant bien aussi dans l'esprit du film, je trouve. Du coup, Harry a fait la reprise d'Everybody's Talkin' de Fred Neil qui va être retenue. D'autre titres comme le Lay Lady Lay de Dylan, Cowboy de Randy Newman ou un autre de Joni Mitchell ont été également écartés en faveur d'Everybody's Talkin'.





Et le même en EP où on retrouve un peu tous ces titres.



Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22787
Localisation: Paname

MessagePosté le: Jeu Mar 06, 2014 9:25 am    Sujet du message: Re: Nilsson Spécial : le coin des amis d'Harry Répondre en citant

vinylomatic a écrit:
Oui mais vu que YouTube n'a plus de full album de Harry je vais être un peu perturbé dans mes écoutes.

Ils y en a 2 que j'aimerais écouter, c'est Skidoo et Son Of Schmilsson, comme ça tu pourras me dire si ton préféré est dedans Wink

Oui, c'est Son Of Schmilsson Wink



Skidoo, c'est juste une BO sans trop d'intérêt.

Son Of Schmilsson (SOS pour les intimes) me plait depuis le début. Il a déçu à sa sortie les gens qui attendaient un Nilsson Schmilsson bis. Mais là, on on trouve tout son humour. Oui, il en a et pas qu'un peu.

Un album qui peut surprendre mais auquel on s'attache vite.





Mais c'est toujours compliqué de faire des choix comme ça...





Un autre que j'aime,c'est Knnillssonn, que tu aimes aussi d'après ce que j'ai vu.
C'était le préféré d'Harry. Pratiquement son dernier album.



Enfin...

Tu me diras tout de même si tu as pu y jeter une oreille, à SOS ? Wink

(attention, pas mal de second degré et d'humour grinçant inside)



Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22787
Localisation: Paname

MessagePosté le: Jeu Mar 06, 2014 9:45 am    Sujet du message: Re: Nilsson Spécial : le coin des amis d'Harry Répondre en citant

Tiens, étonnant qu'il n'y ait pas encore été question du fameux ...et très controversé... Pussy Rolling Eyes







Filou Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22787
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Mar 19, 2014 3:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et à propos de John.

Une petite promo bien délire pour l'album Pussy Cats.



Et celle de Walls And Bridges sorti dans la foulée.



Et enfin celle de Ringo ...John qui rend la pareil à Ringo en participant à sa promo.




Et puis...

Harry à la radio KROCK en 1992.
Il répond aux questions du DJ à propos de John et du jour de sa mort.

Assez poignant de l'entendre parler du jour où on lui apprend que John vient de se faire tirer dessus. Il était en train d'enregistrer un album pour Frank Stallone aux Bahamas avec Ringo et les zicos habituels. Et tout le monde était sous le choc. Avec Jesse Ed Davis qui oublie sa guitare... et chacun devait aussi finir l'album de Ringo où John avait écrit le titre Life Begins At Forty... qui prend tout son sens à ce moment-là.




Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22787
Localisation: Paname

MessagePosté le: Jeu Mar 20, 2014 12:23 am    Sujet du message: Re: Nilsson Spécial : le coin des amis d'Harry Répondre en citant

vinylomatic a écrit:
Il y a peu, pendant une de mes énième recherches de sons, je tombe sur un album de Harry Nilsson.. Tiens donc! Cet ancien jeune homme ne me dit rien du tout! Le nom de l'album? "Pandemonium Shadow Show"! Tombé sur une pochette sixties à souhait est pour moi un des plus beaux délices..

vinylomatic a écrit:
Haaa ouais!! J'ai déjà vu des exemplaires à vendre du SOD, la pochette est fabuleuse! Pi, j'ai l'impression, que ses albums sont plutôt abordable non? Je dirais en moyenne 20 ou 25$ l'album en version original US. Tu penses que c'est un prix réglo?
( Par contre, d'après ce que j'ai pu voir, pour le Pandemonium il faut compter dans les 50 ou 60$ pour avoir un exemplaire? Il doit être plus rare non? )

Parce que bon, pour ce prix la, je pourrais assez facilement en avoir... Sans parler du Pandemonium bien sûr Laughing

Tu devrais trouver les vinyles originaux pour des sommes assez modiques. En sachant que, bien-sûr, ce sont les tous premiers, dont le Pandemonium, qui monte un peu plus mais reste assez raisonnable.
Je dois dire que, en tant que collectionneur, je comprends que tu aies un petit penchant pour celui-ci. Parce que c'est le premier mais aussi pour cette pochette kitchissime à souhait qui me donne envie de l'encadrer avec d'autres de la même époque où l'art de la pochette était à son zénith. On est en 1966/1967 et ce n'est pas un hasard si les Beatles ont autant travaillé celle de Pepper en investissant une somme assez rondelette dans la conception et la réalisation de l'ensemble. Au final, une belle réussite qui a marqué les esprits tant le contenant était à la hauteur du contenu.

Ensuite, si tu le cherches absolument en pressage original US, il faut regarder le label RCA VICTOR qui doit bien être noir. Avec le petit chien typique de RCA (tiens, je l'ai en modèle réduit au-dessus de mon ordi, au fait Wink j'adore ce logo, c'est tellement typique de cette époque... après, ça s'est un peu perdu, dommage)



Après, si tu le cherches en MONO, ça va être déjà un peu plus compliqué. Pas facile à trouver. Dans la box promo que je te montrais, l'exemplaire qui s'y trouve est généralement MONO. Ce qui lui donne d'autant plus valeur.
Mais tu peux aussi prendre un STEREO si tu veux limiter le frais. Je te le conseille.

Perso, j'ai un faible pour les pressages UK. Contrairement à la US cartonnée qui s'abîme vite, celle-ci est laminée. Donc plastifiée et je dois dire que c'est magnifique lorsqu'elle est bien brillante. Tu peux aussi la nettoyer un peu si elle a perdu de son brillant. Ce que tu ne peux pas avec la cartonnée US.
Et là aussi, il y a la MONO qui est plus difficile à trouver. Donc plus cher. Et là, pas de petit chien mais un rond rouge avec RCA dessus.



J'en ai plusieurs de chaque. Oui, je suis gourmand. En MONO et en STEREO.
Pas de variantes à ma connaissance. Faudrait que je vérifie quand-même un jour. C'est qu'il n'y a pas tous ces ouvrages spécialisés comme pour les Beatles Laughing

Voila. Ensuite, on tombe dans le label orange qui a suivi et qui est plus classique. Et nettement moins classieux. A ta place j'hésiterais pas. Tu peux en trouver pour moins de 20 eur en cherchant bien à mon avis. Les autres albums sont moins côtés et ceux des années 70's sont pratiquement donnés. C'est bête de s'en priver.
N'oublie pas qu'il y a les frais de port. Surtout si ça vient des US. Raison de plus pour prendre un pressage UK. C'est moins loin Wink


Tiens, sinon, petit cadeau : la pub publiée dans les journaux bien après la sortie de l'album puisqu'elle arbore fièrement la citation de John (suivi par Paul) proclamant, lors de la conférence de presse pour annoncer la création d'Apple (14 mai 1968), que Nilsson était son "favorite american musical group", "favorite american singer"... Sacrée coup de pub pour le jeune Harry Razz





D'ailleurs, sur cet encart, on voit qu'ils annoncent déjà le single Everybody's Talkin' extrait de l'album suivant ...et toujours avec le petit toutou Wink



Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22787
Localisation: Paname

MessagePosté le: Jeu Mar 20, 2014 2:16 am    Sujet du message: Re: Nilsson Spécial : le coin des amis d'Harry Répondre en citant

Filou a écrit:
Son Of Schmilsson (SOS pour les intimes) me plait depuis le début. Il a déçu à sa sortie les gens qui attendaient un Nilsson Schmilsson bis. Mais là, on on trouve tout son humour. Oui, il en a et pas qu'un peu.

Un album qui peut surprendre mais auquel on s'attache vite.

J'avais prévenu, hein ?
Je ne t'ai pas pris en traître.

C'est vrai que l'humour et le second degré en matière de musique n'est pas simple à capter. A moins que si l'on s'attarde aux paroles. En encore...

RCA (et Harry) avaient eu la bonne idée à l'poque de mettre les parole au dos du poster qui était joint à l'album. Un peu comme pour l'album blanc, oui. Peut-être pas un hasard ?



vinylomatic a écrit:
Alors si on doit pouvoir les trouver sur Youtube, mais pas en album complet sur toute une seule et même vidéo.
Du coup hier chanson par chanson, j'ai pu écouter le Son Of Schmilsson Wink

J'ai eu du mal à accrocher je doit dire.. A mon grand regret d'ailleurs, je pense que si je parlais anglais j'aurais pu apprécier ses jeux de mots.
C'est un album vraiment excentrique, encore plus que les autres. Dans cet album il saute tout le temps du coq à l'âne Laughing

Sinon, on dirait l'album d'un Beatles dans l'air "Après Beatles", on pourrait dire que c'est presque un album solo de McCartney, je trouve vraiment que c'est dans la même veine. Enfin après ça reste mon point de vue Wink

Par contre la chanson Ambush est absolument génial!

Bon, sous peu je vais essayer de m'écouter le Son Of Dracula tiens Wink

Oui, t'as raison. C'est tout Harry, ça.
Quand on l'attend quelque-part, il part complètement ailleurs.

Et après le gros succès du précédent (Nilsson Schmilsson), tout le monde l'attendait pour un Schmilsson bis. Sauf qu'ils ont eu un Son Of Schmilsson Laughing



Et pourtant, il avait tout pour faire un album de la même qualité que le précédent. D'ailleurs, ils s'étaient mis d'accord avec le producteur Richard Perry pour que Perry ait carte blanche. Pour qu'Harry écoute bien les conseils de Richard. Tu parles, il en a fait qu'à sa tête. Et après ça, Perry n'a plus voulu jamais travaillé avec lui. Une belle amitié partie en fumée.

Pourtant les deux hommes bossaient bien ensemble. Mais, alors que Perry avait réussi à le contrôler un peu dans le précédent, là, il assistait au sabordage du projet au fur et à mesure que les sessions avançaient.
Dans tu dis qu'il passe du coq à l'âne, c'est exactement ça. Il n'y a pas de cohérence entre tout ça, ni de ligne à suivre. Et, pour corser le tout, Harry s'amuse à mettre des petits trucs bien à lui au milieu de tout ça qui décontenançait le grand public qui l'avait suivi sur l'album précédent.




Ici, ça commence fort avec un ton assez rock et surtout des expressions comme celles qu'on trouve dans le premier titre "Take 54" où il raconte qu'il enregistre sa chanson en se donnant à fond et en ...se sortant les couilles (difficile à traduire)

I sang my balls off for you baby
I worked my fingers to the bone
I closed my eyes to get the high note


Un titre qui peut décontenancer en ouverture d'album. Déjà ça commence bien.
Et tout de suite après, il enchaîne avec un petit sketch non chanté (je ne pense pas que tu l'entendes sur Youtube) où une voix d'outre-tombe scande "Son of Schmilssoooooooon !" pendant qu'Harry répond "it's not funny, man".... et jusqu'à ce la voix finisse par lui dire que c'est la voix de "RCA records and tapes" avec un rire glacial digne des pires films d'horreur Laughing

Ensuite, le contraste est total puisqu'il enchaîne avec l'une de ses plus belles ballades "Remember" avec sa voix de crooner sans égal. Un grand classique qui a été maintes fois repris. Rien à dire. Un titre que lui même reprend dans son film Son Of Dracula.



Et là, encore une fois, Harry ne peut s'empêcher de faire une joke sur la face B avec une belle auto-dérision où il commence la première phrase avant de sortir un bon vieux rôt des familles (ça non-plus, tu ne dois pas l'avoir sur Youtube Laughing ) avant de repartir sur un rock endiablé d'une reprise du standard des 50's At My Front Door.




Et puis vient une drôle de country song où il fait le grand jeu qui tourne à la caricature de ces chanteurs country qui sortent le grand jeu, raconte une histoire en parlant à moitié et chantant sur les refrains. Et le tout avec des paroles d'une niaiserie complète. Sauf qu'ici, c'est un jeu de rôle. Il s'en amuse.

Et tout est dans cette punch'line, comme on dit, qui

Joy was a beautiful girl but to me Joy meant only sorrow

Ça pourrait être Elvis avec une lueur dans l’œil. Et il le fait très bien. Et au second degré, ça devient un petit bijou. Et c'est même devenu l'une de mes préférées ...alors que je n'aime pas du tout la country. C'est dire.




Et puis après, encore une petite balade style vieillerie qui passe à la radio. Et puis le morceau qui a fait coulé beaucoup d'encre puisqu'elle comportait "the F word", comme ils disent. FUCK comme on dit, nous Wink
Ca ne se faisait pas trop à l'époque. Maintenant, ça peut paraitre gentil.

You're breakin' my heart
You're tearing it apart so fuck you !





Il existe d'ailleurs des versions bipées pour passer en radio Cool




Et ainsi de suite, avec des morceaux qui offrent un panel très large, un peu comme l'album blanc, on pourrait dire, qui enchaîne un morceau lourd comme Glass Onion avec une connerie comme Bungallow Bill, puis une ballade comme Blackbird et un rock déjanté comme Helter Skelter ou Everybody's Got Something To Hide... ou bien de la country de Rocky Rocoom à Don't Pass Me By avant de repartir sur du Happiness ou Long Long Long, du Honey Pie ou Piggies, du I'm So Tired et du Revolution #9. Quel rapport entre tout ça ?

Et bien là, on est dans la même ligne. Si ligne il y a. Et sans jeu de mot non-plus Cool

Et dans tout ça, il y a encore des petits trucs bien sympa comme ce blues "Ambush" qui ne ressemble à rien de ce qu'il a fait jusqu'à présent et qui est tout à fait délectable.



Et que dire de cette phrase qui en dit plus que de longs discours ? Laughing

I'd rather be dead than wet my bed

...et qui conclut presque l'album avec un choeur de troisième âge en point d'orgue.

Il faut en avoir pour se lancer dans un truc pareil, non ?



Pour finir, il se lance dans un morceau assez délire qui reste donc dans le ton qu'a voulu donné harry à cet album... au grand dam du producteur Richard Perry.

Il faut dire qu'en plein milieu, il se gargarise la bouche et recrache le tout avant de reprendre le couple suivant Laughing



Une belle chanson qui se termine avec un joli final et avec Ringo qui dit "sol long, folks !", Richerd Perry "Goodbye Harry !" et Harry "See you next album Richard !".
C'est du moins ce qu'il pensait à l'époque. L'histoire en a fait autrement.


Au final, oui, un album un peu bizarre.
Pas facile d'accès à la première écoute.
Mais très attachant sur la longueur. Et c'est tellement proche de ce qu'était vraiment Harry.

C'est aussi ce que dit ce petit texte de présentation qui accompagnait la réédition de l'album et qui exprime un peu tout ça bien mieux que je ne pourrais faire :


Son of Schmilsson is probably the weirdest record to reach number 12 in the charts and go Gold in the history of music. This incredibly schizoid record is the finest work of Harry Nilsson and contains a fantastic set of tracks that illustrate an enormous talented musician who never walks the same musical path twice.

The album is so full with song parodies, seemingly straight piano ballads, vulgar hard rock, lovely love songs and a cheerful sing-along that makes the whole a sheer perversity. Admittedly, Son of Schmilsson is all but an easy album to listen to but if you appreciate Nilsson's weird sense of humor in combination with his superb musicality, it is obvious that this album cannot be overlooked!




Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinylomatic



Inscrit le: 07 Jan 2014
Messages: 12
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu Mar 20, 2014 12:17 pm    Sujet du message: Re: Nilsson Spécial : le coin des amis d'Harry Répondre en citant

Filou a écrit:
Tu devrais trouver les vinyles originaux pour des sommes assez modiques. En sachant que, bien-sûr, ce sont les tous premiers, dont le Pandemonium, qui monte un peu plus mais reste assez raisonnable.
Je dois dire que, en tant que collectionneur, je comprends que tu aies un petit penchant pour celui-ci. Parce que c'est le premier mais aussi pour cette pochette kitchissime à souhait qui me donne envie de l'encadrer avec d'autres de la même époque où l'art de la pochette était à son zénith. On est en 1966/1967 et ce n'est pas un hasard si les Beatles ont autant travaillé celle de Pepper en investissant une somme assez rondelette dans la conception et la réalisation de l'ensemble. Au final, une belle réussite qui a marqué les esprits tant le contenant était à la hauteur du contenu.

Ensuite, si tu le cherches absolument en pressage original US, il faut regarder le label RCA VICTOR qui doit bien être noir. Avec le petit chien typique de RCA (tiens, je l'ai en modèle réduit au-dessus de mon ordi, au fait Wink j'adore ce logo, c'est tellement typique de cette époque... après, ça s'est un peu perdu, dommage)



Après, si tu le cherches en MONO, ça va être déjà un peu plus compliqué. Pas facile à trouver. Dans la box promo que je te montrais, l'exemplaire qui s'y trouve est généralement MONO. Ce qui lui donne d'autant plus valeur.
Mais tu peux aussi prendre un STEREO si tu veux limiter le frais. Je te le conseille.

Perso, j'ai un faible pour les pressages UK. Contrairement à la US cartonnée qui s'abîme vite, celle-ci est laminée. Donc plastifiée et je dois dire que c'est magnifique lorsqu'elle est bien brillante. Tu peux aussi la nettoyer un peu si elle a perdu de son brillant. Ce que tu ne peux pas avec la cartonnée US.
Et là aussi, il y a la MONO qui est plus difficile à trouver. Donc plus cher. Et là, pas de petit chien mais un rond rouge avec RCA dessus.



J'en ai plusieurs de chaque. Oui, je suis gourmand. En MONO et en STEREO.
Pas de variantes à ma connaissance. Faudrait que je vérifie quand-même un jour. C'est qu'il n'y a pas tous ces ouvrages spécialisés comme pour les Beatles Laughing

Voila. Ensuite, on tombe dans le label orange qui a suivi et qui est plus classique. Et nettement moins classieux. A ta place j'hésiterais pas. Tu peux en trouver pour moins de 20 eur en cherchant bien à mon avis. Les autres albums sont moins côtés et ceux des années 70's sont pratiquement donnés. C'est bête de s'en priver.
N'oublie pas qu'il y a les frais de port. Surtout si ça vient des US. Raison de plus pour prendre un pressage UK. C'est moins loin Wink

Oui je connais bien le label RCA Victor Wink tout noir avec son petit chien juste au dessus! J'adore ce label moi aussi! Mais je n'en est qu'un seul malheureusement, un Jefferson Airplane.

Après m'être renseigné, j'ai vu que le Pandemonium était à vendre sur un site en version originale US Stereo, parfait état pour 30€... C'est raisonnable :p après j'ai vu un mono aussi, original US pour 18€.... Mais état vraiment moyen.

Et ensuite, je suis moi aussi un fan des pressages UK! Avec leurs magnifiques couvertures glacées et leurs rabbats à l'arrière. J'ai notamment le premier des Rolling Stones en original Uk... Mais lui c'est une autre histoire.

Pi quand je vois ta promo box du Pandemonium je bave! C'est vraiment un objet superbe! (si jamais tu en as 2, tu pense à moi hein Wink )

Je suis vraiment tombé amoureux de cet album avec sa pochette kitschissime comme tu dis, quand j'aurai un peu plus de sousous, je vais vraiment me tourner vers un exemplaire original Wink

Perso j'adore aussi les pressages français! Il y avait des superbes réalisations au niveau de la pochette en France, surtout chez le label Vogue. Evidemment certains originaux sortis chez Vogue à l'époque sont maintenant extrêmement recherchés, je pense notamment au premier album des Doors ou encore celui des Stooges... Qui peuvent très facilement atteindre quelques centaines d'euros chacun... Enfin ça aussi c'est une autre histoire. Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
goodfinger



Inscrit le: 27 Oct 2007
Messages: 500

MessagePosté le: Lun Mar 24, 2014 10:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

une petite photo sympa (STAY AWAKE lp / 1988) :

> photo stayawake.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22787
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Mar 31, 2014 8:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

goodfinger a écrit:
une petite photo sympa (STAY AWAKE lp / 1988) :

C'est quoi quz ce LP de Stay Awake ?
Et c'est qui ce Herb Alpert ?

Ça me dit vaguement quelque chose.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 53, 54, 55, 56  Suivante
Page 54 sur 56


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com