|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Coups de coeur
  Sujet : Bye bye tonton LAUTNER et ses flingueurs !
Aller à la page Précédente  1, 2
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22825
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mar Avr 09, 2013 2:22 pm    Sujet du message: Les tontons flingueurs ont 50 ans ! Répondre en citant

50 ans, ça se fête, non ?

C'est l'avis aussi de France Inter et du Point qui leur consacrent un numéro "très" spécial.

France Inter invite Olivier Coquard, docteur en Histoire et professeur de lycée qui enseigne Les Tontons à ses étudiants d'Henri IV sur un cours de deux heures. Etonnant, non ?
Mais ces deux heures ne sont pas de trop pour analyser et disséquer toutes les finesses de ce monument du cinéma devenu mythique et surtout ...intergénérationnel.

Voila, je suis tombé sur cette émission ce midi et j'ai trouvé ça plutôt cool.
Je vous recommande.



Les tontons flingueurs ont 50 ans !

« Happy birthday to you, happy birthday to you… » fredonnée sans le moindre sourire par Lino Ventura devant un Bernard Blier à la mine interrogative, la ritournelle reste l’un des nombreux grands moments du film de Georges Lautner « Les tontons flingueurs » qui fête son cinquantième anniversaire. Il y a en effet cinquante ans, en avril 1963 commençait le tournage d'un film au destin inattendu.




Le film, sorti il y a cinquante, juste après l'assassinat de Kennedy, a connu un beau succès en salle - près de 500000 entrées mais ce n'était pas non plus le triomphe des triomphes. « Le corniaud », par exemple, peu après, allait faire davantage.

Pourquoi, comment "Les Tontons flingueurs" ont-ils décroché l'auréole de film-culte ? On en connaît qui, plusieurs fois l'an, regardent le DVD - dernière version soigneusement restaurée, évidemment. D'autres en ont moins besoin, c'est qu'ils connaissent toutes les répliques par cœur. Sur Facebook, le groupe dédié, c'est cinquante milliers d'amis.

Ce printemps, "Le Point" sort un numéro hors-série - il est vrai que « Télérama » en a déjà consacré un à Louis de Funès. Et dans le catalogue des commémorations nationales de 2013, deux pages. Alors que le centenaire du grand philosophe Paul Ricœur n'est pas même mentionné !

Une explication ? On va être pédant comme Antoine Delafoy dans le film. Ricœur recommande de ne pas ployer sous la mémoire et de faire sa place à l'oubli. Mais la France n'entend pas déposer au vestiaire ses souvenirs des Trente Glorieuses.
Et quel autre film les incarnerait-il mieux. "Les Tontons flingueurs" aspirent à l'ordre, le réfrigérateur Kelvinator ronronne dans la cuisine, encore un moment et ils vont pouvoir passer à table. Et surtout, rien n'a encore vraiment changé dans les mœurs. Les femmes sont toujours à leur place. Les hommes disent : « Moi, je connais qu'une loi, celle du plus fort ». Le confort moderne et les valeurs traditionnelles, quoi de mieux que les Trente Glorieuses ?


http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-les-tontons-flingueurs-toute-une-epoque

http://www.francetv.fr/culturebox/les-tontons-flingueurs-ont-50-ans-134181




http://boutique.lepoint.fr/produit/470/les-tontons-flingueurs

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22825
Localisation: Paname

MessagePosté le: Dim Nov 24, 2013 12:55 pm    Sujet du message: Re: Les tontons flingueurs ont 50 ans ! Répondre en citant

Alors que les Tontons arrivaient à peine à leurs 50 ans, voila que Georges Lautner nous tire sa révérence.

Toute une époque qui part avec lui.

Un style si particulier qui a marqué toute une génération d'acteurs qui restent dans les mémoires en grande partie à travers son prisme et tous ces grands classiques qui passent les âges avec tant de panache.

En ce triste jour, qui n'a pas une phrase tirée d'un de ses films en tête ?
Certains connaissent même pratiquement tous les dialogues par cœur.
Dialogues de Michel Audiard avec qui son nom est indissociable.

Sûr qu'il fait partie de la mémoire collective, ce gars-là.




Le cinéaste français Georges Lautner, auteur des Tontons flingueurs, est mort, vendredi 22 novembre à Paris, à l'âge de 87 ans, a annoncé l'ancien cascadeur Rémy Julienne, citant son entourage proche. Le metteur en scène s'est éteint à la suite d'une "longue maladie", a précisé Rémy Julienne, qui avait effectué les cascades dans nombre de ses films. Avec une quarantaine de films à son actif en soixante ans de carrière, Georges Lautner aura tourné avec les plus grands.




Il avait écrit ses Mémoires sous la forme d'un abécédaire, On aura tout vu (Flammarion, 2005). À la lettre A, «Audiard», bien sûr car si on vous demande de citer un seul film, oui, un seul film, de Georges Lautner, comme par réflexe tout pavlovien, stimulus-réponse, vous lancerez, et sans hésitation aucune: Les Tontons flingueurs.

Le réalisateur est ainsi entré directement dans l'histoire du cinéma comme un suppositoire, en 1963, un film qui eut dû s'appeler, selon la légende, Le Terminus des prétentieux. Le cinéma se nourrit de sa légende. On a glosé, depuis, sans fin, sur Les Tontons, sur la fameuse scène de la cuisine qui n'était pas tout à fait prévue dans le scénario.

D'aucuns, interrogez les gens dans la rue, connaissent des répliques de ce film par cœur comme on récitait de tête, jadis, des vers de Molière, de Corneille ou de Racine. Et pourtant, Lautner avait déclaré: «Je n'ai jamais compris pourquoi ce film avait marché. La critique était contre nous. C'est sorti, à l'époque, dans quatre salles à Paris. Ça n'a pas été un triomphe». Avec le temps, Les Tontons se bonifièrent, prirent de la bouteille.

Quoi qu'on en dise, le réalisateur tira, malgré lui, des chèques, avec beaucoup de provisions, sur ce drôle de chef-d'œuvre. Et Audiard devint le phare et l'ombre de Lautner.


La suite ...





Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com